Capteur d’oxygène numérique haute résolution

Conçu pour la stabilité et la résolution du signal et une longue durée de vie opérationnelle

La technologie des cellules électrochimiques (EC) pour la détection du gaz est bien établie. Les EC se situent à la base de toute une industrie dédiée à la surveillance fiable de l’oxygène et des gaz toxiques. Cependant, la surveillance de l’oxygène par des EC s’accompagne de pertes de sensibilité du signal qui nécessitent des vérifications fréquentes et un remplacement des cellules tous les 12 à 18 mois. A la source de ces pertes se trouve la force de l’acide de l’électrolyte, qui cause une usure rapide du composant. Les récents développements d’EC se basant sur des acides faibles éliminent cet inconvénient. Ces cellules représentent dès lors un excellent choix pour la sécurité et la surveillance de traitement d’applications de production additive variée.

Le PO2ES-103D est un exemple de cellule électrochimique robuste dotée d’un électrolyte à acide faible qu’il est possible d’adapter facilement à toutes les applications (montage par vis). La durée de vie de la cellule excède 1 200 000% vol. O2 heures et sa fin de vie (EOL) est facile à détecter. Le capteur ne contient pas de plomb et il est conforme aux directives RoHS. La plupart des impératifs industriels s’imposant aux capteurs d’oxygène exigent une dérive faible, une grande stabilité du signal et une simplicité d’étalonnage. La capteur PO2ES-103DP dispose d’un convertisseur 16 bit A/D délivrant un signal avec une résolution de 10 ppm très stable et indépendant de la température. La dérive moyenne sur un an est inférieure à 1% par mois. Le capteur PO2ES-103D possède un point zéro très stable et inférieur à 1500 ppm O2 convenant pleinement aux applications sous atmosphère contrôlée dans des plages à partir de quelques centaines de ppm O2.

Détails produits

Produit pas trouvé?

Découvrez le reste de notre assortiment ainsi que nos solutions sur mesure.

Veuillez nous envoyer votre demande où appelez-nous.