MiCS-5524 basé MEMS : détection précoce d’incendie avec les capteurs de gaz MOS de SGX Sensortech

Voilà comment améliorer la sécurité des systèmes de détection d’incendie !

 

Le capteur de gaz double COV/CO MiCS-5524 est un capteur de gaz MOS basé MEMS composé d’une fine couche de détection de gaz très sélective et sensible aux gaz (réducteurs) et oxydants. Ces dernières caractéristiques sont essentielles pour les systèmes de détection d’incendie, car chaque seconde compte lorsqu’il s’agit d’éviter des dommages irréparables.

Or, les installations non sécurisées et les environnements instables exposent les personnes, les biens de valeur, les processus commerciaux et bien d’autres choses encore au risque d’incendie. La détection précoce d’incendie réduit par conséquent l’impact des dommages en permettant de prendre des mesures immédiates et efficaces afin que le feu ne se propage. En raison du fait qu’il détecte les gaz en moins d’une seconde, le capteur COV/CO MiCS-5524 peut être associé à des capteurs de gaz certifiés, dont le temps de réponse est souvent long. 

A l’instar des autres capteurs de gaz MOS, ceux de SGX détectent par ailleurs les changements de résistance de la couche de détection en présence des gaz spécifiques. En effet, avec les gaz oxydants tels que l’ozone ou le dioxyde d’azote, la résistance de la couche augmente, alors qu’avec les gaz réducteurs tels que le monoxyde de carbone ou les COV, elle baisse. A cet égard et pour faire simple, les gaz réducteurs suppriment certaines espèces d’oxygène « isolantes » au niveau des limites de grain, ce qui réduit la résistance générale. Le contraire vaut pour les gaz oxydants, qui augmentent les espèces d’oxygène isolantes. Ces réactions se produisant à des températures élevées, la couche de détection doit être chauffée par l’élément chauffant intégré. L’un des principaux avantages du capteur SGX réside dans le fait qu’il nécessite moins de puissance pour chauffer et fonctionner que les autres types de capteurs. Les changements de résistance ne sont pas une réponse linéaire à la modification de la concentration en gaz, mais plutôt une relation polynomiale. Cela signifie, en prenant en compte d’autres facteurs, que les capteurs sont mieux adaptés à la détection de la présence de gaz ou de changements des niveaux de gaz qu’à une analyse de haute précision, qui requiert des systèmes plus sophistiqués. Dès lors, ce capteur est idéal pour détecter de manière précoce les gaz émis par un incendie.

Détails produits

Produit pas trouvé?

Découvrez le reste de notre assortiment ainsi que nos solutions sur mesure.

Veuillez nous envoyer votre demande où appelez-nous.